Contrairement à l’humain et au chien qui est un carnivore opportuniste, le chat est un carnivore strict  et n’est donc pas fait pour avoir un régime végétarien. 

Pas de nourriture végétarienne pour un chat ; c’est  simplissime !

Chaque chat est bien entendu un individu différent. Selon son âge, son mode de vie, son stade physiologique, son état de santé,  il a des besoins différents.

Vous trouverez ci-dessous des informations d'ordre général que je me propose d'adapter en fonction de votre chat.

 

 

L’eau

Tout comme pour l'humain et le chien, le nutriment le plus essentiel reste l’eau. Or, le chat, animal aux origines du désert n’est par nature pas un gros buveur.

Il devrait normalement consommer 30 à 50 ml d’eau par kg et par jours soit pour un chat de 4 kilos, 120 à 200 ml d’eau par jour.

Vous pouvez vérifier et mesurer la quantité d'eau que boit votre chat, par exemple avec un bol en verre gradué. Il est fort peu probable que votre chat boive cette quantité.

Le meilleur moyen pour que votre chat consomme une quantité suffisante d'eau est finalement de le nourrir, en tout ou partie, avec de l'alimentation humide.

Une alimentation exclusivement à base de croquettes est donc à proscrire.

Un chat qui consomme de l'eau en quantité suffisante aura une urine diluée, ce qui joue un rôle important dans la prévention des calculs urinaires.

 

Les besoins physiologiques

Le chat, contrairement au chien, est un carnivore strict.

Ce n'est pas pour autant qu'il ne doit consommer que de la viande. Cependant, son système digestif et sa physiologie dentaire sont faits pour consommer des proies qui doivent lui apporter la totalité des besoins en protéines dont il a besoin car il ne peut pas les fabriquer.

Les protéines correctement assimilables pour le chat, comme pour le chien, sont issues des produits animaux. Attention à la composition des aliments industriels qui peuvent afficher des taux de protéines intéressants mais qui, provenant pour tout ou partie de produits végétaux ne sont pas assimilables correctement par le chat.

Comme pour le chien, les protéines apportent les acides aminés dont 11 sont absolument indispensables pour le chat car il ne peut les produire lui-même.

Chez le chien, il y a 10 acides aminés indispensables, pour le chat, il y en a 11. Celui en plus pour le chat est tout simplement la taurine. C’est un acide aminé d’origine animale nécessaire au chat pour qu’il puisse digérer correctement les graisses. Une carence peut mener à la cécité du chat et à certains troubles cardiaques.

L’apport conseillé en taurine est de 1g/kg de matière sèche dans une alimentation sèche et 2g/kg dans une alimentation humide.

Les rations doivent être adaptées à l'âge de votre chat et à son profil (stérilisé ou non, sédentaire ou non …) et à sa race (les races sans poils comme les Sphynx doivent avoir un apport supérieur car ils ont besoin d'énergie supplémentaire pour conserver une bonne température corporelle du fait de l'absence de poil). Les rations doivent être également calculées en fonction du poids optimal de votre chat et non de son poids actuel.

Pour les chats souffrant de pathologie, l'alimentation doit être vue en accord avec un vétérinaire nutritionniste. De même pour les chattes gestantes ou les chatons, les rations doivent être calculées en fonction de leurs besoins particuliers.

 

 

      Les minéraux (ou cendres brutes)

      Ils se divisent en 2 catégories : les minéraux et les oligo-éléments. Les minéraux sont le calcium, le phosphore, le potassium, le sodium, le chlore et le magnésium. Les oligo-éléments sont le fer, le cuivre, le zinc, le manganèse, le sélénium et l’iode.

Le calcium (Ca) et le phosphore (P) sont les principaux constituants du squelette. Le ratio entre les deux doit être optimum.

     Les vitamines

     Certaines sont liposolubles (dans la graisse donc) : ce sont les vitamines A, D, E, K.

Les autres sont hydrosolubles (dans l’eau) : c’est le cas des vitamines B et C.

En cas de surdose, les vitamines liposolubles s’accumulent dans l’organisme du chat et sont potentiellement toxiques. Il n'y a pas de risque de surdosage des vitamines hydrosolubles (le surplus est évacué dans les urines), attention toutefois à ne pas surcharger les reins.

 

Besoins psychologiques

Les problèmes de comportement sont aussi souvent reliés au mode et à la qualité de l'alimentation. Le chat est un chasseur dans l'âme, il chasse des proies qu'il consomme. Parfois, bien nourri, il se contente de les chasser pour jouer avec.

Peu importe finalement, il a un besoin psychologique de poursuite et de capture. Si vous pourvoyez à ses besoins nutritionnels, pensez à lui permettre de chasser, soit en extérieur soit avec des jeux.

Alors quel type d’alimentation pour votre chat ??

Je suis à même de vous guider et de vous accompagner pour vous permettre de trouver l’alimentation (qualitative et quantitative) qui répond de la meilleure façon possible aux besoins de votre chat.

Mes services s’adressent aux chats en bonne santé uniquement.

Pour les chats souffrant de pathologies, un partenariat avec un vétérinaire nutritionniste est indispensable.

 

 

Besoins des chats